Ma femme mangeuse de sperme

Mon amie, Nicolette et moi, nous nous voyions
depuis plus d’un an. Pas assez souvent, mais aussi souvent
aussi souvent que possible, car elle était encore mariée. Je suis un homme de plus de 50 ans
et elle est une femme de 40 ans, très jolie, avec de petits
mais très sensibles, et d’une nature extrêmement érotique et sensuelle.
sensuelle. Un rêve devenu réalité pour un vieux cheval de guerre
comme moi.

Nous avions parlé d’inviter un homme pour une partie à trois.
car c’est une de mes obsessions depuis toujours de voir
mon amant avec un autre homme. Ou, d’ailleurs, avec une autre femme.
femme (elle est fascinée par l’idée de descendre sur une femme).
une femme. Mais, c’est une histoire pour une autre fois).

Il y a très peu de femmes que j’ai rencontrées qui seraient prêtes à le faire.
Mais au fil du temps, Nicolette s’est mise à aimer l’idée.

Puis un soir, nous avons commencé dans un club pour hommes. Nous
avions déjà fait ça auparavant, mais on était loin de se douter de la façon dont la
la soirée allait se dérouler. Nicolette aime quand je lui offre des lap
et des danses fantastiques en chambre. Elle me dit que la sensation de
la peau douce d’une autre femme la rend vraiment chaude, et c’est
c’est vraiment un spectacle de voir son visage refléter l’état de rêve
état de rêve dans lequel elle se trouve quand l’une des jeunes danseuses sexy
frotte ses seins sur le côté du visage de ma chérie.

Cette nuit là, la danseuse vedette était une blonde très
blonde au look exotique, dont le nom de scène était Tricia. Elle est
très grande et très bien proportionnée. Elle était aussi une
très bonne danseuse. Et, elle nous a excité Nicolette et moi.

Après plusieurs lap dances avec différentes danseuses, nous avons
avons choisi Tricia. Peu de temps après, nous nous sommes retrouvés dans une
fantaisie. Tricia nous a offert un spectacle extraordinaire et Nicolette et moi
avons tous les deux énormément apprécié. A un moment, Tricia
a même demandé à ce que je quitte la pièce pour qu’elle puisse faire un
un spectacle privé juste pour Nicolette. Bien sûr, Nicolette était
était d’accord, alors je suis sorti et j’ai pris un verre pendant qu’elles
qu’elles restaient ensemble dans la chambre.

J’ai beaucoup de plaisir à savoir que Nicolette prend du plaisir
s’amuse. Cette nuit-là n’a pas fait exception. Après mon
verre, je suis retourné dans la chambre et nous avons parlé avec Tricia
pendant un moment et nous l’avons invitée à notre table pour un
un verre.

On a eu beau essayer, on n’a pas réussi à la convaincre de rentrer
à l’hôtel avec nous. A la fermeture, nous sommes partis, tous les deux
très frustrés.

En rentrant à l’hôtel, nous sommes passés devant une librairie et un magasin de nouveautés pour adultes.
une librairie pour adultes et un magasin de nouveautés. J’ai fait demi-tour avec le caddie et
et nous y sommes retournés. Nicolette avait exprimé le désir de se procurer des
boules ben-wa et j’ai pensé que c’était le bon moment pour le faire.

Après avoir regardé les nouveautés, Nicolette a choisi un ensemble de boules en laiton.
boules en laiton et je les ai payées. J’ai également acheté une
poignée de jetons pour que nous puissions retourner dans un stand et
regarder un film ou deux.

S’installant dans la cabine, Nicolette s’est assise sur un tabouret et je me tenais
derrière elle. (En passant, j’ai oublié de mentionner que Nicolette
portait des bottes en cuir noir arrivant au genou, un gilet en cuir noir
gilet en cuir noir, et une jupe en cuir noir. Elle portait
des bas noirs transparents, un porte-jarretelles noir, et une culotte
une culotte noire en dessous. Pas de soutien-gorge. Elle était fabuleuse, et
plus tôt, de nombreux danseurs avaient commenté à quel point
ils ont aimé comment elle regardait.)

J’ai négligé de crocheter la porte quand nous sommes entrés dans la cabine,
et bien sûr, SURPRISE ! Quelqu’un a ouvert la porte, nous a vu
nous a vus, a immédiatement fermé la porte et est entré dans la cabine voisine.
cabine d’à côté.

Presque immédiatement, j’ai échafaudé un complot dans mon cerveau sexuellement
frustré. Je me suis glissé dehors et j’ai frappé à la cabine
dans laquelle l’homme venait d’entrer. Le type a ouvert la
porte et j’ai pu voir que c’était un homme d’une trentaine d’années,
bien coupé et très beau. Je l’ai interrogé pour savoir
s’il pouvait se “comporter” correctement si je l’invitais dans notre cabine.
notre cabine.

La première chose que j’ai faite quand nous sommes retournés à notre stand,
(en plus d’accrocher la porte cette fois), a été de faire glisser
la veste de Nicolette pour exposer ses seins. On pouvait entendre
son souffle. Ses tétons étaient déjà durs,
et la fraîcheur de la cabine, et le fait qu’il y avait
qu’il y avait un homme étrange à côté d’elle, les faisait ressortir
comme des fraises sur un sundae.

J’ai demandé le nom du jeune homme et il m’a dit que c’était Karl.
Je lui ai demandé s’il aimait les seins de Nicolette, et il a dit,
“bien sûr que oui”. Et, j’ai dit qu’ils sont agréables à toucher et
c’était son signal pour y aller.

Alors qu’il massait les seins de ma femme, et pinçait légèrement
et tirait sur ses tétons, je pouvais voir la bosse grandir
dans son pantalon. J’ai dit quelque chose à Nicolette sur le fait qu’il était
excité, j’ai aussi remarqué qu’elle respirait rapidement.
peu profondes.

Il a défait son pantalon et Nicolette s’est approchée, a mis sa main dedans et a commencé à masser sa bite.
main à l’intérieur et a commencé à masser sa bite à travers le
le tissu de son pantalon.

Pendant tout ce temps, je mettais des jetons dans la fente à monnaie, mais
aucun de nous ne faisait attention à ce qui était sur l’écran.
l’écran. C’est devenu vraiment intense, et Nicolette a rapidement eu un fort
orgasme. Elle n’est probablement pas la seule à avoir ce genre de comportement.
semble qu’il y ait une connexion directe entre ses
mamelons et son clitoris. Elle a souvent un orgasme quand je
joue avec ses tétons et les suce. Et elle ne peut jamais
jouir sans faire beaucoup de gémissements.

Après que Nicolette ait terminé son moment de plaisir intense.
j’ai demandé à Karl s’il voulait rentrer à l’hôtel avec nous.
avec nous. Il a répondu par l’affirmative. Je lui ai dit d’attendre cinq minutes puis
de sortir.

Nicolette et moi sommes sortis sur le parking et avons parlé des
des possibilités, des dangers, et si elle était
attirée par le gars. Elle a dit qu’elle était un peu
attirée par lui et qu’il semblait correct. Nous avions longtemps parlé
d’inclure un autre homme et cela semblait être une bonne
occasion.

Bientôt, Karl est sorti et est monté dans son pick-up. Je suis sorti de la
la Cadillac et je suis allé lui parler à nouveau. I
J’ai indiqué à Karl comment se rendre à notre hôtel, puis je suis remonté
dans la voiture et l’ai laissé nous suivre.

Nicolette et moi sommes entrés dans notre chambre. Nous avons décidé que le look cuir
était sexy et qu’elle resterait habillée pour l’instant.
Une chose que Nicolette aime cependant, c’est d’avoir les yeux bandés. Elle
Elle aime ça parce que ça lui permet de se concentrer sur toutes les
les sentiments qu’elle ressent lorsque des mains inconnues
caressant son corps et permettant à son corps de lui apporter du
plaisir. J’ai noué un foulard noir autour de ses yeux, je l’ai embrassée.
Je l’ai embrassée, lui ai dit que je l’aimais, puis je suis allé chercher Karl.

En entrant dans la chambre, nous avons trouvé Nicolette assise sur le lit.
lit. Je me suis approché, l’ai prise par la main et l’ai fait face à Karl.
vers Karl et lui ai dit de lui dire bonjour. Puis j’ai commencé à
à détacher le devant de son gilet et à le laisser s’ouvrir.
révélant ses seins. L’effet était très différent de celui
qu’il ne l’était dans la cabine obscure. On pouvait voir le plaisir
sur le visage de Karl. Puis j’ai dézippé sa jupe en cuir et l’ai laissé
tomber sur le sol, révélant son porte-jarretelles noir,
ses bas et sa culotte. Toujours dans ses bottes, elle était
très sexy et sa respiration superficielle indiquait qu’elle était
qu’elle était aussi excitée. J’ai dit à Karl d’enlever son gilet
et il a embrassé ses seins et sucé ses tétons en le faisant.
qu’il le faisait. Nicolette lui a suggéré de se déshabiller et pendant qu’il le faisait.
qu’il le faisait, elle s’est assise sur le lit. Ne voulant pas décrocher
son porte-jarretelles pour enlever sa culotte, j’ai pris mon canif et
couteau de poche et j’ai fait un grand trou dans l’entrejambe de sa
culotte.

En gros, j’ai présenté les parties les plus intimes de Nicolette à notre
nouvel ami pour son plaisir.

A ce moment-là, Karl était déshabillé. Je lui ai tendu un préservatif et il
l’a mis, puis il s’est allongé sur le lit à côté de Nicolette.
et a recommencé à l’embrasser et à lui caresser le cou et les seins.
Ses tétons ont repris leurs proportions précédentes de “fraises sur un
sundae”. Karl s’est baissé et a commencé à frotter
Nicolette entre les jambes et trouve sa chatte. Il a fait remarquer
à quel point elle était humide, et j’ai dit qu’elle était toujours comme ça.
comme ça. En embrassant son ventre, il a fini par mettre la tête entre ses jambes.
la tête entre ses jambes et a commencé à l’embrasser et à la sucer.
et à la sucer.

Je pouvais dire qu’elle appréciait ça par le regard sur son visage.
visage, ce regard rêveur et lointain qu’elle a quand elle est
quand elle laisse son corps faire ce qu’il veut. Je me suis penché sur elle
et l’ai embrassé légèrement et lui ai demandé si tout était
tout allait bien. Elle a répondu d’un rapide hochement de tête
la tête, OUI ! J’ai pris l’appareil photo et j’ai commencé à prendre des photos.
Nous voulions préserver le moment pour en profiter plus tard et
pour le partager avec des amis.

À ce moment-là, Karl s’est mis en position et a pris ses jambes.
et les a repoussées sur elle et l’a pénétrée, d’abord lentement puis
d’abord lentement, puis à fond. Il a commencé à caresser en rythme
et je pouvais dire que Nicolette était au pays des rêves. Karl n’était pas
n’était pas super doté, mais il était suffisant en longueur et en
pour lui donner la sensation de “plénitude” qu’elle appréciait tant.
La vue de sa bite entrant dans sa chatte par le trou que j’avais fait dans sa
trou que j’avais fait dans sa culotte était très excitante pour moi aussi.
pour moi aussi ! Bientôt, il la frappait fort avec toute sa force
force et Nicolette répondait et suppliait d’être baisée
plus fort.

Elle n’en pouvait plus, l’a repoussé et s’est mise à genoux, la suppliant de la baiser plus fort.
et s’est mise à genoux, la suppliant de la baiser fort par derrière. Bientôt
ses cuisses tapaient contre son cul avec des claques
presque assez fort pour faire croire qu’elle recevait une
fessée. J’aime regarder Nicolette dans cette position parce que
ça me donne l’opportunité de voir ses seins se balancer
d’avant en arrière au rythme de la baise qu’elle recevait.
Avant, tout ce que je pouvais faire était de regarder dans le miroir. C’était
une toute nouvelle perspective et je n’ai pas perdu de temps pour prendre
plus de photos.

La seule chose que je souhaitais, c’était d’avoir un caméscope afin de
pour avoir une vidéo d’elle en mouvement. Oh bien, la prochaine fois !
Nicolette jouissait et jouissait. Bien sûr, elle avait
éjaculer depuis que Karl l’avait pénétrée. Elle est multi
orgasmique et m’a dit qu’elle n’était pas sûre si c’était un
orgasme continu, ou un orgasme qui s’ajoute à un autre. Peut-être que
que certaines d’entre vous, mesdames qui lisez ceci, peuvent comprendre.

Il n’a pas fallu longtemps pour que Karl se raidisse et laisse échapper un grognement bas et guttural.
grognement. Il a poussé aussi loin qu’il le pouvait et on pouvait
on pouvait voir qu’il remplissait le préservatif avec son sperme chauffé à blanc
sperme chauffé à blanc. Puis Nicolette a fait une chose très surprenante. Elle s’est retirée
et s’est mise à quatre pattes pour faire face à Karl. Elle
a retiré le préservatif et l’a rapidement mis dans sa bouche.
aspirant un peu de son sperme dans sa bouche. Puis elle a attrapé
sa bite, l’a caressée plusieurs fois, et s’est penchée pour la prendre
dans sa bouche. Elle l’a sucé voracement et a fait courir sa langue autour de sa queue semi-dure.
langue autour de sa bite semi-dure. Mais, rapidement, elle l’a
et elle a commencé à le sucer en simulant un mouvement de baise.
en simulant un mouvement de baise. Il a vite compris et
l’a attrapé par les cheveux, une autre chose qu’elle aime, et
a commencé à baiser son visage presque aussi fort qu’il venait de
baisé sa chatte. Elle a tendu la main et a attrapé ses deux
joues du cul avec ses mains et l’a aidé à le tirer vers elle
de plus en plus fort.

À ce moment-là, j’avais pris deux paquets de photos Polaroid
et je n’avais plus de pellicule. C’était très malheureux,
parce que certaines des meilleures vues étaient encore à cum (désolé.
je n’ai pas pu résister au jeu de mots). Ses talents ont bientôt fait réagir Karl
réagissant comme il l’avait fait avant, mais avec plus de voix ; grognement
et lui disant de sucer sa bite. Bientôt il a explosé pour
la deuxième fois et je pouvais voir que Nicolette faisait de son mieux
pour suivre et avaler tout ce qu’elle pouvait. Mais, aussi fort
elle n’y arrivait pas et bientôt des gouttes de sperme
s’échappaient des coins de sa bouche.

Karl était bientôt flasque et ses jambes étaient faibles aussi.
il a trébuché et s’est assis sur la chaise. Puis Nicolette a fait
une autre chose à laquelle je n’étais pas du tout préparé. Elle a quitté le lit
lit, s’est approchée de moi et m’a embrassé très fort sur la bouche.
sur la bouche. Il n’y avait aucun doute sur son intention ou sur le
goût différent. J’étais en train de goûter le sperme dans la bouche
la bouche de mon amant. Le sperme de la bite d’un autre homme !

Les choses se sont ensuite calmées et nous avons parlé pendant un moment. Karl
s’est habillé, nous a remercié tous les deux abondamment, et est parti, un homme
un homme heureux. J’étais en quelque sorte content qu’il ne soit pas resté trop longtemps.
son accueil parce que j’avais hâte de parler à Nicolette pour voir
ce qu’elle pensait de cette expérience. Alors qu’on se faisait des câlins et
embrassés, je ne me suis jamais senti aussi amoureux d’elle qu’à ce
qu’à ce moment-là. Nous avons passé en revue les détails de la soirée et
on était toutes les deux excitées et j’ai essayé de m’occuper des besoins de Nicolette.
Au fait, je t’ai dit qu’elle était insatiable ? Nous
avons commencé à faire des plans pour notre prochaine aventure. Alors que nous nous
nous nous sommes endormis, j’ai aussi contemplé l’idée qu’elle m’ait
embrassé avec sa bouche baignée du sperme d’un autre homme.
en me demandant ce qui nous attendait ensuite…